C’est devant un large public que ce vendredi 12 mai, dans la soirée, Louis BOUTRIN, président de MARTINIQUE-ECOLOGIE et candidat aux prochaines élections législatives dans la circonscription Nord, a présenté, à la Paillote du Carbet, sa suppléante Rosalie ELISABETH, originaire de la commune de Saint-Joseph, ingénieur agronome de profession et également membre de MARTINIQUE-ECOLOGIE (cf. photo en bas de l’article). Ce faisant les deux côtes qui constituent cette circonscription sont ainsi représentées : la côte nord-caraïbe avec Louis BOUTRIN, conseiller municipal d’opposition au Carbet et membre du conseil exécutif de la CTM ; la côte nord-atlantique avec sa colistière.

Au cours de ce meeting dans lequel aura soufflé l’esprit « Gran Sanblé », puisque le candidat BOUTRIN a le soutien personnel d’Alfred MARIE-JEANNE, président du MIM, divers intervenants ont expliqué pourquoi ils appuient sa candidature : Louis GRIFFIT, membre du RDM et conseiller municipal d’opposition au Carbet ; Mme M. LARADE, membre de l’opposition du conseil municipal de St-Pierre ;  Raphaël CONFIANT, vice-président de MARTINIQUE-ECOLOGIE ; Edmond MONDESIR, membre de la direction du CNCP ; Francis CAROLE, président du PALIMA/conseiller exécutif et Claude LISE, président du RDM ainsi que de l’Assemblée de la CTM. Tous ont salué la détermination et l’efficacité des actions menées par Louis BOUTRIN à la CTM où il s’occupe du sport, de l’agriculture, des transports, du Parc Naturel Régional et de l’économie bleue. Selon eux, sa formation de juriste (BOUTRIN est docteur en droit) sera très utile dans une assemblée où trop de députés se retrouvent pieds et poings liés à des attachés parlementaires qui font la pluie et le beau temps.

Louis BOUTRIN a ensuite présenté les grandes lignes des actions qu’il compte mener, s’il est élu à l’Assemblée nationale, non seulement pour le Nord mais aussi pour l’ensemble de la Martinique. Il a souligné le peu d’entreprises et donc d’investissements dans sa circonscription qui font d’elle la région la plus déshéritée de la Martinique alors que c’est là que se concentre l’essentiel de ses richesses agricoles et surtout les réserves d’eau. Il a aussi annoncé l’ouverture prochaine du transport maritime entre Case-Pilote et Fort-de-France, promettant de développer son programme dans le détail au cours des meetings de la campagne électorale qui débutera bientôt.

Un public enthousiaste, venu non seulement du Carbet, mais aussi du Morne-Vert, de Fond St-Denis, de Case-Pilote, de Saint-Pierre, du Prêcheur et du Morne-Rouge, a applaudi les différents intervenants, démontrant ainsi que « lespri Gran Sanblé » n’était pas un feu de paille. L’animatrice de la soirée, Nady NELZY-ODRY, membre de MARTINIQUE-ECOLOGIE, a su entretenir cet enthousiasme avec talent…